Résumé de l'ebook

Jacques le fataliste et son maître est un roman satirique sous la forme d´un dialogue réjouissant entre Jacques, valet de son état, et son maître. En marge, Diderot intervient directement dans le récit, médite sur ses protagonistes, s´adresse au lecteur qu´il invite à réfléchir sur un sujet central : pouvons-nous agir librement ou tout est-il écrit d´avance ?

Au cours d´un voyage sans réelle destination, Jacques fait le récit de sa vie et de ses amours, interrompu sans cesse par les réflexions de son maître et ses propres digressions. Le périple riche de rencontres et d´aventures extraordinaires donne le prétexte à de nouvelles histoires, et maints débats moraux et philosophiques.

Cet enchevêtrement fait de chaque page une surprise et permet de brosser habilement le portrait de Jacques. Bon garçon, ingénieux et doté d´un franc-parler, il philosophe naïvement et livre des opinions bien arrêtées sur la vie et les évènements de ce monde, ce qui permet au philosophe de le contredire, de faire part de ses opinions et de ses doutes.

Sous le couvert d´un roman picaresque échevelé, Diderot nous livre un essai philosophique qui compte parmi les œuvres majeures de la littérature française. La vivacité et la liberté de langage, le caractère cocasse de la plupart des situations lui permettent d´aborder avec profondeur et sans ennui de nombreux sujets. L´ensemble témoigne du caractère généreux, parfois paradoxal et toujours génial du philosophe.

Nul ne connaît avec certitude la date de rédaction de Jacques le fataliste. Commencé dans les années 1770, Diderot va l´enrichir jusqu´à sa mort. Il paraît sous sa forme actuelle en 1796.

Sur UPblisher, téléchargez cet ebook dans les 3 formats pdf, epub et Kindle.

Cet ebook est aussi disponible sur Amazon, iBooks Store, kobobooks et Fnac ainsi que dans de nombreuses librairies et bibliothèques numériques dans le monde entier.

 

Amazon

iBooks Store

Kobobyfnac

Fnac

Profil de l'auteur

Denis Diderot est né le 5 octobre 1713 à Langres dans une famille bourgeoise et meurt le 31 juillet 1784 à Paris. Ecrivain, philosophe et encyclopédiste, il a marqué son temps par ses immenses connaissances, son éclectisme et des écrits de tous genres et formes.

Ainé de la famille, il va entrer chez les Jésuites en 1723 et ses parents vont très tôt le destiner à la prêtrise. Pas intéressé par une carrière ecclésiastique ni par la vie de province, il va partir étudier à Paris en 1728 et ne retournera que très rarement à Langres.

À Paris, il étudie avec succès la théologie et la philosophie, tout en ayant une grande curiosité pour la physique, les Beaux-arts, l'Antiquité et tant d´autres domaines. Pour survivre, il va donner des cours, trouver des moyens de subsistance en écrivant des sermons, en devenant clerc. Il va au théâtre, apprend l´anglais, écrit ses premiers articles et commence à faire des traductions. À la fin de 1742, il rencontre Jean-Jacques Rousseau. Une grande amitié naÎtra entre les deux hommes.

En 1743, il commence réellement sa carrière littéraire malgré des contraintes familiales : son père, refusant d´accepter son mariage et agacé par ses frasques, le fait enfermer dans un monastère vers Troyes. Diderot s´enfuit et épouse secrètement Anne-Antoinette Champion, en novembre 1743. Ils auront ensemble 4 enfants. Il la délaissera assez vite, se consacrant à l´écriture et à des traductions en particulier : The Grecian history de Temple Stanyan et An inquiry concerning virtue or merit de Shaftesbury, accompagné de réflexions personnelles.

En 1746, il publie sa première œuvre : Pensées philosophiques. A partir de 1747, il participe à l´élaboration de l´Encyclopédie, œuvre à laquelle il consacre environ 20 ans de sa vie. Il est très aigri en raison du manque de reconnaissance qui lui est témoigné, des difficultés rencontrées avec les éditeurs.

De 46 à 48, il collabore à la traduction du Medicinal dictionnary de Robert James avec Marc-Antoine Eidous et François-Vincent Toussaint. En 1748, il publie Les Bijoux Indiscrets et des Mémoires sur différents sujets de mathématique. Il acquiert ainsi une notoriété de mathématicien.

En 1749, la censure est convaincue que Diderot est un auteur dangereux en raison des positions matérialistes de sa Lettre sur les aveugles à l´usage de ceux qui voient. L´œuvre est condamnée, Diderot arrêté et enfermé au Château de Vincennes. Les manuscrits de La Promenade du sceptique et de L´Oiseau blanc : conte bleu seront saisis. Il y reste 3 mois et y reçoit la visite de son ami Jean-Jacques Rousseau. Il est traumatisé par sa détention et devient très prudent sur ce qu´il publie.

En 1750, il rencontre Jean-Philippe Rameau et l´aide dans la rédaction de la Démonstration du principe de l'harmonie. La même année, il est nommé à l´Académie de Berlin.

À partir de 1757, il rejette les idées de Rousseau sur la valeur de l´homme dans la société et un fossé se creuse entre les 2 amis qui ne sera jamais comblé. Au décès de son père, en 1759, Diderot repense à l´intégrité de son père. Il écrit alors le Voyage à Langres et l´Entretien d´un père avec ses enfants.

Il cherche à vendre sa bibliothèque pour doter sa fille en 1761. C´est l´Impératrice Catherine II de Russie qui achète le bien « en viager » et le philosophe en garde la jouissance jusqu´à sa mort. Catherine II l´en nomme bibliothécaire tout en le rétribuant. Il sera alors à l´abri du besoin ainsi que sa fille.

Ce sera l'occasion pour Diderot de développer une activité de critique littéraire et artistique par le biais des neuf Salons qu´il rédigera entre 1759 et 1781. De nombreux textes sont diffusés de façon restreinte dans La Correspondance littéraire dont Grimm lui a confié la direction.

La rupture complète avec Rousseau se fait en 1770. Ils se répondent par écrits interposés. Il se décide à rencontrer Catherine II en 1773, après avoir terminé l´Encyclopédie et conclu le mariage de sa fille. Ce sera son seul voyage hors de France, il séjournera à Saint Pétersbourg, à La Haye et dans les Provinces-Unies.

Inventeur de la critique, érudit, romancier novateur, auteur de théâtre, traducteur, Diderot est reconnu aujourd´hui comme le chef de file des Lumières en France. Honnête homme, ses ouvrages ne sont pas reconnus à son époque y compris l´Encyclopédie. Il recevra seulement tout l´intérêt et la reconnaissance qu´il mérite à la fin du XIXe.

Détails de l'ebook


Titre de l'oeuvre : Jacques le Fataliste et son maître

Nom de l'auteur : Denis Diderot

Publié par : UPblisher

Date de publication : 13 févr. 2013

Langue de publication : Français

Genre : Roman

Thèmes : Philosophie, religions

Nombre de pages : 310 (Ce nombre est basé sur le format pdf)

Format de fichier : PDF

ISBN : 978-2-7599-0102-9

Poids du fichier : 1.58 Mo

Format de fichier : ePub

ISBN : 978-2-7599-0103-6

Poids du fichier : 0.23 Mo

Format de fichier : Kindle

ISBN : 978-2-7599-0104-3

Poids du fichier : 0.41 Mo

Pour lire l'extrait sur votre ordinateur, utilisez ce bouton

Pour lire l'extrait sur votre smartphone ou votre tablette, choisissez aussi le QR code

extrait
Recommandez ... Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter